Publié il y a 1 mois

Boobs en Photo de Profil

egalitariste:

Ce matin, une twitteuse du nom de a été emmerdée par des petits misogynes pudibonds qui ont trouvé que sa photo de profil était un appel au harcèlement sexuel et que si elle avait pas envie d’essuyer les remarques crasses de morts de faim en manque d’attention féminine, elle avait qu’à pas montrer ses boobs sur twitter. Il est important de noter que sa photo de profil ne fait que mettre en valeur un beau décolleté qui n’est en rien une atteinte aux bonnes mœurs patriarcales.

Heureusement, a des ami.e.s féministes qui la soutiennent et qui sont partisan.e.s de liberté et de choix. Aussi considèrent-illes qu’une femme peut bien faire ce qu’elle veut tant qu’elle ne fait de mal à personne et que le fait qu’elle soit belle et sexy (que ce soit nue ou habillée) ne justifie pas qu’on la harcèle, l’insulte, la moque ou la violente d’une quelconque manière. Aussi pas mal de twitteurien.e.s sensibilisé.e.s à la lutte pour les droits des femmes ont-illes envoyé paître les importuns avec de bons mots avant que n’émette l’idée qu’en soutien à Mary, les autres femmes féministes pourraient également montrer leurs seins, de diverses manières.

Durant toute la journée, l’idée a pris, et le ashtag #BoobsEnPP a commencé à tourner. Chacune a choisi de montrer ses seins de la manière qui lui convenait le mieux : du totalement dénudé à la poitrine visible mais couverte en passant par le soutien-gorge en dentelle, chacune y est allé de sa participation.

Très vite les tristes sires sont venus parasiter ce ashtag à l’ambiance positive et bon enfant de leurs remarques lubriques ou faussement concernées voire carrément insultantes. Allant de leur théorie vaseuse dénuée de réflexion “maiiis ça sert à rien” (ce n’est pas parce que tu ne vois pas à quoi ça sert que ça ne sert à rien, petit imbécile aux neurones mal connectés) aux commentaires peu enrichissants mais tellement attendus “aha, moi j’aime bien gweee” (ne manquait que la bave aux lèvres), en passant par des “tout ce que vous allez gagner c’est que des mecs vont se masturber sur vos PP, mais je dis ça dans votre intérêt hin” (oui parce que faire peur à des femmes qui tentent de se réapproprier leur corps au lieu d’aller directement blâmer des harceleurs, c’est agir dans l’intérêt des femmes, paraît-il).

Alors à tous ces imbéciles qui, au lieu de poser simplement des questions afin d’enrichir leur piètre culture, ont décidé d’y aller de leur opinion sans importance et significative du manque d’agitation existante dans leur boîte crânienne, j’ai décidé d’expliquer le but de cette entreprise. Car il en a beaucoup.

Premièrement, il s’agit de montrer à une femme qui a été agressée et humiliée qu’elle n’est pas seule et qu’elle n’a rien fait de mal. En effet, montrer un décolleté sur internet n’est pas interdit et ne justifie en rien qu’elle subisse insultes et harcèlement lubrique. Les personnes à blâmer sont les harceleurs, et personne d’autre. En montrant du soutien, on lui permet de ne pas culpabiliser, de ne pas se sentir mal et de ne pas avoir honte de son corps. Cette bienveillance nécessaire face à la lâcheté et la cruauté dont peuvent faire preuve les misogynes qui peuplent la toile permet aux femmes d’acquérir une confiance qui leur donne des outils afin de tenir tête aux hommes qui les méprisent et les traitent comme des objets. Cette solidarité les pousse à être davantage indépendantes, à ne pas se renfermer sur elles-même et à s’épanouir. En outre, si cette action solidaire était destinée à une seule personne au départ (Mary) elle permet de montrer aux autres femmes que solidarité il y a et qu’elles peuvent vivre comme elles l’entendent sans être jugées. Si jamais elles le sont par des connards sexistes, elles savent alors qu’elles peuvent compter sur un certain nombre de militant.e.s pour leur venir en aide et la soutenir. C’est toute la beauté de la solidarité.

Deuxièmement, cette entreprise permet à plusieurs femmes de montrer leur corps sans rougir et de s’en montrer fière. Chose importante dans un monde où les standards de beauté féminins sont inatteignables et plongent chaque femme dans des affres de complexes qu’elles ne parviennent plus à gérer. En montrant son corps comme on l’entend, et en en étant fière, on s’autorise à mettre fin à nos complexes en s’entourant simplement de bienveillance. Se réapproprier son corps de femmes quand la société se l’arrache pour en faire ce qu’elle veut avec des ordres contradictoires (soit belle mais pas pute, soit naturelle mais pas moche, soit respectable mais pas prude etc), c’est s’autoriser à revoir les standards de beauté et à aimer son corps malgré les médias qui nous poussent à le haïr. Dire à une femme qui montre son corps dans une tentative d’émancipation qu’elle risque d’être emmerdée par des crevards et qu’elle le mérite bien est donc le résultat (violent) d’un mécanisme patriarcal qui empêche les femmes de faire ce qu’elles veulent de leur corps quand elle le souhaite afin de mieux les contrôler dans leur complexes et leur culpabilité. Ce n’est pas les femmes qui tentent de se réapproprier leur corps (et peu importe la façon) qu’il faut blâmer, mais les hommes qui pensent que ça leur donne le droit de leur dire (et de leur faire) tout et n’importe quoi.

Enfin, montrer ses seins nus (puisque certaines l’ont fait, dont je suis) peut être un acte engagé qui interroge la tendance suivante : pourquoi est-ce qu’une poitrine d’homme n’est pas sexualisée quand une poitrine de femme l’est ? Qui a décidé qu’un homme torse-nu était décent alors qu’une femme en topless était un outrage aux bonnes mœurs ? En quoi notre capacité d’allaiter est-elle sexuelle, je vous le demande ? #BoobsEnPP en devient donc également un moyen de se réapproprier l’image sexuelle que la société se fait d’un sein de femme alors que non, ce n’est pas plus sexuel qu’un torse d’homme et que montrer des seins peut être aussi bien une volonté de banaliser la poitrine des femmes. Ou au contraire jouer de cette sexualité et aimer à montrer de l’érotisme tout en revendiquant, une fois de plus, qu’être érotique ne veut pas dire que nous acceptons les messages paternalistes, de validation, de harcèlement, et autres joyeusetés.

Des utilités je pourrais même en trouver d’autres, si je me donnais la peine de chercher davantage, mais je pense plutôt qu’il est temps de conclure : cher haterz pudibonds qui sautez au plafond à la vu d’une poitrine un peu (ou beaucoup) dénudée, je vous dirais que vous ne valez pas mieux que ce clergé du XIVème siècle qui voulait brûler des œuvres aujourd’hui présentes dans des musées pour la simple raison qu’un téton féminin s’y trouvait. On se passera de vos remarques réactionnaires qui voudraient nous faire “cacher ce sein que vous ne sauriez voir” ou de vos regards lubriques qui se flattent de voir un morceau de chair pixelisée alors que vous en voyez tous les jours dans les publicités. Dans un cas comme dans l’autre, vous êtes qu’une entité méprisable dont nous saurons nous affranchir car nos corps nous appartiennent, nos boobs y compris, et que vos avis, nous nous en badigeonnons les tétons avec le pinceau de l’indifférence.

- Myroie

Publié il y a 1 mois

http://crackrockmountain.tumblr.com/post/79452376073/hier-apres-une-trop-longue-journee-jai-vecu

crackrockmountain:

image

Hier, après une (trop) longue journée, j’ai vécu un moment assez désagréable dans le métro.

Je venais d’entrer dans la rame, j’étais encore debout dans l’attente de trouver une place assise et je tentais de reprendre mon souffle en m’accrochant tant bien que mal à la barre pour ne pas…

Publié il y a 1 mois

Toujours concernant l’article de JackxParker sur l’agression sexuelle qu’elle a vécue le 13/03/14 dans les transport en communs . Les réactions sont immondes et reflètent la culture du viol toujours aussi vive .  

Publié il y a 1 mois

crackrockmountain:

Et après on s’étonne que le premier réflexe soit de fermer sa gueule et de regarder ses pieds en culpabilisant. 

Edit : Je tiens à noter qu’Anarchie Antisthene s’est depuis excusé pour ses propos, qu’il regrette, et c’est bien la preuve que parfois, on peut aussi arriver à quelque chose de pas trop pourri en discutant deux minutes et en prenant un tout petit peu de recul.

Encore une preuve (comme si on en avais encore besoin) , que la culture du viol est toujours aussi présente et active .

Plein de soutien a JackxParker et je renouvelle mon admiration sans borne pour son courage ! 

Publié il y a 1 mois

La mal-aimée. Part 1.

thisseabreathesevil:

Il y a quelques années, ça fait bien longtemps maintenant, j’allais entrer en sixième et je demandais à mon grand-frère ce que ça faisait d’embrasser. Les pious, je connaissais, mais « embrasser vraiment »… ? J’arrivais dans la cours des grands et j’allais enfin « sortir » avec quelqu’un. Pour…

Fuckity fuck , ça fait toujours bizarre de voir un texte aussi bien écrit et qui touche autant au vécu que nous sommes sans doute nombreu-SE-x a vivre . Merci a l’auteure de briser cette mini-loi du silence qui règne sur les relations.  

Publié il y a 1 mois

starborn-vagaboo:

thefingerfuckingfemalefury:

theremina:

OMFG. OH….MFG.

And people say I’m hard to shop for.

I NEED THIS PLUSH SEA CREATURE :D

I FOUND MY BIRTHDAY PRESENT

Can I haz it plz ? 

Publié il y a 1 mois

its-britnay-bitch:

stand-up-comic-gifs:

He’s just mad because he can’t acquire all the apple juice that I’m acquiring. (x)

i almost pissed myself reading this 

Publié il y a 1 mois
Publié il y a 6 mois

(Source : kazuos)

Publié il y a 6 mois
Publié il y a 6 mois
Publié il y a 6 mois

Reblog if you don’t have a Tumblr.

outretombe:

b0rntobereal:

50-shades-of-eren-jaeger:

beaniebaneenie:

fakegalleryprincess:

I don’t even have a computer.

image

Okay, we got 3,943,048 little sarcastic assholes on here

THE NOTES.

We now have 5,468,701 little sarcastic douche nuggets on here 

6,066,307 little shitheads

Hahahaha ♥

(Source : inthemidstofmonsters)

Publié il y a 6 mois
Publié il y a 6 mois
Publié il y a 6 mois

snapdraws:

Apologies for the terrible image quality - I’m lacking scanner access at the minute so I had to take these photos on my phone

I was reading hyperbole and a half’s blog entry explaining their experience of depression and decided to make another sketchy comic based on my experiences with anxiety, which is another mental illness I think people tend to misunderstand quite frequently

Hopefully this will be of use to some people - whether they suffer from anxiety themselves or if they just want to know more about it